Les Tsingy de l’Ankarana

Home/Trek et Randonnées/Les Tsingy de l’Ankarana
  • Lémurien d'Ankarana Madagascar
  • Lémurien d'Ankarana Madagascar
  • Tsingy d'Ankarana Madagascar
  • Grotte d'Ankarana Madagascar
  • Tsingy d'Ankarana Madagascar
  • Tsingy d'Ankarana Madagascar
  • Forêt d'Ankarana
  • Forêt d'Ankarana
  • Chauves-souris d'Ankarana Madagascaruris
  • Grotte d'Ankarana Madagascar
  • Grotte d'Ankarana Madagascar
  • Grotte d'Ankarana Madagascar
  • Grotte d'Ankarana Madagascar

Caméléon d'Ankarana MadagascarForêt d'AnkaranaTsingy d'Ankarana Madagascar

La Réserve Spéciale de l’Ankarana est située dans le nord de Madagascar, à 100 km au Sud d’Antsiranana (Diego Suarez). On y accède par la RN6 en 2h.
Le Parc couvre 18 220 ha.
Après la réserve de Bemaraha, c’est le second endroit à Madagascar où on peut admirer des Tsingy, ces pointes tranchantes et pointues de calcaire, vestiges d’une mer présente il y a 100 millions d’années, que l’érosion a façonnéesoffrant aux yeux cette architecture minérale spectaculaire, faite de crêtes acérées et de labyrinthes aux couloirs et crevasses étroits.
La partie Est de l’Ankarana peut être visitée toute l’année, elle est une alternative pour les voyageurs qui veulent voir des Tsingy en saison de pluies : les Tsingy du Bemaraha et l’Ankarana Ouest sont inaccessibles  de novembre à avril.
Ces montagnes de pierre au relief karstique cachent un réseau souterrain de rivières s’étendant sur 110 km, qui ont creusé grottes et canyons.
Une dizaine de grottes ont été inventoriées, certaines renferment de sépultures royales Antakarana et sont sacrées, elles servent de lieux de culte. Elles font l’objet de nombreux fady (interdits).
Ces grottes servirent de refuge aux populations Antakarana pourchassées par l’armée du roi merina Radama. Actuellement, leur accès est interdit, tabou, aux descendants merina (les ambaniandro) . Selon la croyance locale les guerriers qui seraient morts pendant cette guerre ethnique entre royaumes se seraient réincarnés dans les crocodiles qui vivent dans les rivières souterraines.

Groupe ethnique : les Antakarana

Les points forts

Les Tsingy
Les grottes et leurs galeries de stalagmites et de stalactites.
Les pertes de rivière
Le lac vert

Le massif de l’Ankarana est caractérisé par un relief mélangé de sols basaltiques et de dépôts calcaires. La végétation est une végétation de forêt dense sèche caducifoliée, elle varie selon les sols sur lesquels elle repose : forêt semi-humide sur sol calcaire et forêt sèche sur sol basaltique.
Faune et Flore :
La forêt abrite une dizaine d’espèces de lémuriens dont l’EulemurCoronatus, lémurien à tête couronnée,l’Eulemurfulvussanfordi,  l’apalémurgriseus, le Lepilemurseptentrionalis : petit lémurien aux grands yeux mauve qu’on peut découvrir au creux d’un arbre.
Dans les grottes, on trouve 14 espèces de chauves souris, la moitié des espèces de Madagascar dont la Rousettus madagascarensis, chauve souris de couleur gris-marron foncé un peu plus grande que les autres espèces, au museau plus allongé.
Une soixante d’espèces de reptiles et d’amphibiens habitent forêts, grottes et rivières souterraines : on y rencontre le Crocodylus niloticus, crocodile noir dont on ne voit que le bout du museau et les yeux  affleurant à la surface des rivières. Certains crocodiles peuvent atteindre 6m de long. Rencontre aussi avec le Furcifer pardalis, caméléon de couleur verte avec au niveau du ventre un trait blanc et rouge.
Une centaine d’espèces d’oiseaux peuplent ces forêts parmi eux le Lophotibuscristata oiseau rouge et blanc à courtequeue et à la stature courbée, ou le Misté varié n’existant qu’à Madagascar et que dans la réserve de l’Ankarana
Une autre curiosité que l’on trouve dans les rivières souterraines : un poisson aveugle, blanc et transparent le Glossogobiusankaranensis.
Au niveau botanique, la forêt présente plus de 500 espèces de plantes dont 400 sont endémiques à Madagascar.
On y découvre les grands arbres comme le Canarium de Madagascar l’Adenia lapiazicolaliane à la  forme de dame-jeanne servant de réserve d’eau, l’Arbre vazaha Commiphoraau tronc rugueux et qui pèle.
Le Palissandre Dalbergia  au grand tronc à écorce très dur, le FiguierFicus, les Pachypodiums baroni et hildegardia, l’Euphorbiaankaranensis, des pandanus, des lianes accessibles, des orchidées aériennes sans oublier les baobabs de la famille ADANSONIA.

Cette boucle pédestre de 10 km carrossable sur 2km permet de découvrir toutes les richesses biologiques et géomorphologiques du parc. La piste pédestre est en grande partie sur les Tsingy et dure de 6 à 7h.
Intérêts : la végétation sempervirente, les plantes xérophytes poussant sur le calcaire, les deux canyons reliés par deux ponts suspendus, la grotte de Benavony aux magnifiques concrétions, les lémuriens, les oiseaux rares, les Tsingy et le Lac vert.
3 à 4 h de marche pour couvrir 4,9km
A voir : l’étendue pittoresque des Tsingy du haut d’un belvédère, alternance de roches calcaires et de roches volcaniques.
Lémuriens, oiseaux, reptiles et la végétation des canyons dont le Platicerium Madagascariensis.
Circuit de 4km en 3h. Moyennement difficile, il comporte un passage sur eau pas très profonde (durée 45mn).
Le point fort : la grotte de Milaintety et ses concrétions et à la sortie de la grotte un bassin naturel avec des ilots de fougères, mais il faut éviter d’y nager(crocodiles).
La grotte est un lieu de repos pour les Potamochères et abrite des chauves-souris.
Durant le circuit : rencontre avec des lémuriens,des reptiles.
Végétation de savane, ficus.
Circuit de 11km d’une durée de 8 à 9.
Intérêts : Grand étendue de Tsingy comportant.
3 canyons : une rivière souterraine de couleur verte traversant un canyon pour disparaître ensuite sous la roche.
3 grottes : la grotte d’Andrafiabe, la grotte cathédrale, la grotte du squelette (sépulture d’un guerrier Antakarana.
Ces deux circuits sont contigus, l’un au-dessus de l’autre. Après 3 km de piste carrossable, les 2 circuits font 1,5km que l’on parcourt en 2 ou 3h.
L’escalier qui mène à la grotte des chauves-souris compte 165 marches.
On y trouve 14 espèces de chauve-souris.
Intérêts : les chauves-souris, le plateau des Tsingy et les plantes xérophytes.
Il s’agit d’un circuit botanique, marche dans les crevasses des Tsingy sur 1,7 km puis piste carrossable sur 2km. Il comporte la traversée d’une petite rivière en saison de pluie. Durée 3 à 4h.
Intérêts :
Toutes les espèces de plantes endémiques du parc, le Lepilemur Septentetrionalis, la Galidia elegans, oiseaux, reptiles.
Circuit de 2,5 km durée de 1 à 2h.
Intérêt :
Présence d’un aven, perte de rivière, un grand gouffre où se perdent 3 rivières : tourbillons d’eau en cas de pluie diluvienne.
Point de vue d’Ampasambazaha donnant sur l’Ouest du massif
Lémuriens
Oiseaux, reptiles
Forêt de baobabs (Andansonia madagascarensis)et plantes succulentes.
Circuit de 5,250 km en 4 à 5h de marche avec une pente raide sur 350 m.
Intérêts :
Depuis le point culminant à 206 m, vue panoramique sur les Tsingy et les îlots du canal du Mozambique.
La grande muraille des Tsingy et ses profonds canyons.
2017-05-30T07:08:45+01:00